dimanche, 23 octobre 2022 12:04

........General Mle Vendémiaire An XII

.......Toutes les garnitures sont en acier poli glace, de même que la baguette, à l'exception de la calotte qui est en argent.

Les pistolets d'Officier Généraux sont des armes de fabrication civile, bien que faisant l'objet du règlement de Vendémiaire, permettant de les qualifier d'armes réglementaires. Elles ont été produites par différents arquebusiers de renom, tels que Lepage ou Pirmet. Mais les plus prestigieuses, sans conteste, sont les fabrications de Boutet.

Nicolas Noël BOUTET (1761-1833) : arquebusier du Roy, puis Directeur de la Manufacture de Versailles, de l'An II à 1818. Il produisait des armes blanches et à feu, surtout celles de récompense, d'honneur et de grand luxe. Il acquit une immense renommée internationale pour la qualité d'exécution et l'originalité de sa production. Il ouvrit à Paris un dépôt de la Manufacture, au 136 rue de la Loi (rue de Richelieu) en l'an XI, puis au 87 rue de Richelieu en 1807. Il essuya de graves revers financiers à la Restauration, et il se retrouva arquebusier privé, au 23 rue des Filles Saint-Thomas, de 1823 à 1831. Il eut un fils, Pierre Nicolas (1786-1816), qui fut brièvement associé à son activité ; c'est pourquoi des armes de l'entreprise Boutet portent la signature BOUTET & FILS.

Règlement du 1er Vendémiaire An 12 : il est publié chez Magimel, libraire pour l'art militaire, quai des Augustins N° 73. Il décrit de façon extrêmement précise l'uniforme et les équipements des Officiers Généraux et des nombreux membres des  Etats-Majors. Il comporte des planches gravées par Adam d'une remarquable finesse. Au chapitre des pistolets des Généraux, le règlement est on ne peut plus succinct et laisse de la liberté aux fabricants et aux commanditaires : il est dit "Les pistolets seront de calibre; le canon et toutes les garnitures en fer bronzé excepté la culasse de la crosse qui sera en argent, et ornée d'une tête de Méduse".

Prix : Sur demande